Juin 17, 2020

Home / 17 Juin 2020

Recourir aux énergies renouvelables pour la relance économique en France

Categories: Tags:

Le grand potentiel des énergies renouvelables en France pour la relance économique a été débattu par les représentants du Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) jeudi 9 juin dernier. Plusieurs mesures ont été proposées pour pérenniser la filière et faciliter la transition énergétique en France.

Relance économique en France, les énergies renouvelables une solution ?

Dans le contexte sanitaire actuel, où la possibilité d’une crise économique majeure n’est pas à écarter en France, les énergies renouvelables sont perçues comme « un levier essentiel » pour la relance économique. Fin mars 2020, les énergies renouvelables représentaient 54 234 mégawatts du parc énergétique français, mais avec la crise du coronavirus, les volumes installés dans toutes les filières ont connu un ralentissement. Dans son plan d’action, le SER propose de rendre le secteur plus durable, afin de créer de l’emploi et d’apporter une valeur ajoutée aux territoires, de donner un coup de pouce à l’économie et d’encourager le développement des filières industrielles françaises. Cette stratégie axée sur la transition énergétique s’avère d’autant plus intéressante, compte tenu du fait qu’il s’inscrit dans le Pacte Vert européen (Green Deal) contre le réchauffement climatique, dont l’ambition est de faire de l’Europe le premier continent neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Selon le SER, l’application de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) adoptée fin avril devrait être l’axe central de ce plan d’action en France.

France, energies renouvelables pour la relance economique et la transition energetique


La valorisation des énergies renouvelables en France ã winterseitler/Pixabay

Faciliter la transition énergétique en France

Selon le Syndicat des Énergies Renouvelables, le développement des projets relatifs aux énergies renouvelables est trop long en France, comparé aux autres pays européens. La première mesure proposée concerne donc la fluidification et l’accélération du développement des projets relatifs aux énergies renouvelables. Pour ce faire, le syndicat suggère la dématérialisation du dépôt de demandes de permis de construire et d’autorisation environnementale. Il propose également de maintenir les revenus relatifs à la fiscalité carbone en France et de les consacrer à des dispositifs d’aides aux ménages, afin de soutenir le pouvoir d’achat des Français ; un moyen d’encourager la transition énergétique et de faciliter l’abandon des énergies fossiles.

Miser sur le bâtiment pour la neutralité carbone et pour la relance économique

Pour le Syndicat des Énergies Renouvelables, la neutralité carbone du bâtiment est l’un des axes majeurs pour l’économie en France. Il s’agit en effet d’une source non négligeable de création d’emplois et constitue une valeur ajoutée pour le pays. Pour atteindre cet objectif, l’organisme propose d’élargir le CITE à toute la population, et donc d’inclure les ménages dont le niveau de vie s’inscrit dans les déciles de revenus 9 et 10. Il propose également la sécurisation du développement des réseaux électriques, de gaz et de chaleur en France, et de procurer un accompagnement pour le déploiement des entreprises à l’international.

France : des mesures pour chaque type d’énergies renouvelables

Pour conclure, le Syndicat des Énergies Renouvelables a proposé une série de mesures pour chaque type d’énergie renouvelable, notamment l’éolien terrestre, l’éolien en mer, le parc solaire (avec l’adaptation des mécanismes de soutien pour l’autoconsommation), le bois énergie, le biocarburant, le gaz renouvelable ou encore la géothermie. Celles-ci portent sur le déploiement de ces énergies renouvelables et leur accessibilité en faveur de la transition énergétique en France.