blog | Uncategorized

La transition énergétique est déjà en marche sur Paris

Paris montre l’exemple et souhaite faire partie des acteurs clés de la lutte contre le réchauffement de la planète. Paris dans l’axe de la COP21 et de la transition énergétique oblige dorénavant ses fournisseurs à fournir une électricité verte. Avec la fin des tarifs réglementés de vente d’électricité le 1er janvier 2016, la Ville de Paris à renouveler l’ensemble de ses contrats et exiger de ses fournisseurs une électricité totalement verte. Avec un budget énergétique de 32 millions d’euros pour sa consommation annuelle, Paris consomme 282 gigawattheures à l’année.

Paris signe pour 100 % en enregie verte
Paris : 100 % d’énergie verte

Les fournisseurs d’électricité devront garantir l’origine 100% renouvelable à travers des certificats homologués. Mais pas facile pour chaque fournisseurs de prouver que l’électricité pour la ville de Paris provient de l’électricité verte. En effet, il est difficile de distinguer un électron « vert » d’un autre électron ! Alors pour justifier auprès de son client que l’origine de l’électricité qu’il consomme est bien verte, le fournisseur doit alors démontrer qu’il produit à l’aide d’énergies renouvelables une quantité d’électricité supérieure à la consommation de son client.

Le passage à l’électricité verte doit permettre à la Ville, selon les fournisseurs, de réduire de 20 000 tonnes ses émissions de CO2, qui atteignaient, en 2012, pour son patrimoine, 269 000 tonnes.

Si Paris ne va pas encore jusqu’à se fixer un objectif de 100 % d’énergies renouvelables, elle entend néanmoins réintroduire la production d’énergie sur son territoire. Et le chemin est long puisque c’est 90 % de l’énergie parisienne qui est importé de territoires autour de la capitale. La Ville va ainsi multiplier les solutions photovoltaïques, solaire, solaire thermique sur ses bâtiments pour alimenter en eau chaude et électricité leurs occupants. Elle souhaite aussi recourir à la géothermie et à l’hydrothermie pour capter l’énergie du sous-sol ou de cours d’eau pour alimenter les réseaux de chaleur et de froid d’immeubles. La Ville développe aussi des systèmes de récupération de la chaleur produite par les data centers ou encore par le flux des eaux du réseau d’égouts.

Le maire de Paris souhaite une stratégie radicale d’accélération de la transition écologique et énergétique de Paris et une exemplarité des bâtiments publics.

A lire également