15 avril 2020

Home / Archives / Tag / 15 avril 2020

L’éolienne terrestre, une énergie verte et intarissable

Categories: Tags:

Source d’énergie propre, sûre et intarissable, l’éolienne terrestre est un secteur qui se développe en France depuis plus de deux décennies. Elle permet de répondre aux objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. L’énergie générée par l’éolienne terrestre peut être utilisée pour assouvir les besoins de consommation des ménages français en matière d’électricité.

L’éolienne terrestre, une source d’énergie répandue en France

Le secteur de l’éolienne comprend les éoliennes aménagées sur terre, appelées éoliennes terrestres, et celles installées en mer. Les deux types de dispositifs permettent de convertir l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique, pour ensuite obtenir de l’électricité. Ces dernières années, l’éolienne terrestre a connu une certaine expansion sur le territoire français, avec 10,3 GW produits à fin 2015. Ce score place la France à la quatrième position des pays européens où cette source d’énergie renouvelable est la plus répandue, derrière l’Allemagne (44,9 GW), l’Espagne (23 GW) et le Royaume-Uni (13,9 GW).

Production d’une électricité verte pour la consommation des foyers

En France, la puissance de l’éolienne terrestre peut aller de 1,8 à 3 MW, avec des rotors pouvant mesurer entre 80 et 110 m de diamètre. D’après les statistiques du gouvernement, une éolienne terrestre de 2 MW peut produire 4200 MWh d’énergie par an, ce qui représente la consommation d’électricité d’environ 800 ménages français.

Eolienne terrestre, energie convertie en electricite pour la consommation en France

L’éolienne terrestre, une source d’énergie renouvelable pour la consommation locale

Retour sur les derniers chiffres du secteur éolien dans l’Hexagone

D’après les derniers chiffres du SDES (Service de la donnée et des études statistiques), le parc de l’éolienne terrestre a connu une croissance de 17 % en taille ces dix dernières années, avec une capacité de production ayant augmenté de 200 %. Au 30 septembre 2019, ce sont 16 019 mégawatts qui ont été aménagés sur le territoire français. Selon le RTE (Réseau de transport d’électricité), les 34,1 TWh d’énergie générés l’an dernier ont permis de couvrir 7,2 % de la consommation électrique nationale.

Quels sont les objectifs du projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

En 2018, le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a fixé des objectifs pour le secteur éolien. En ce qui concerne l’éolienne terrestre, le but est de porter la puissance installée à 24,6 GW d’ici fin 2023. D’ici 2028, elle devrait atteindre 34,1 GW pour une option basse et 35,6 GW pour une option haute.

Éolienne terrestre : des enjeux environnementaux pèsent sur la filière

L’installation de l’éolienne terrestre est confrontée à de nombreux enjeux environnementaux et d’acceptabilité locale. De ce fait, la France, qui a approuvé la Convention européenne du paysage, s’assure que le développement de cette énergie renouvelable respecte la « préservation de la qualité de la diversité des paysages ordinaires », considérés comme une « richesse nationale », selon le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le gouvernement veille également au développement d’une éolienne terrestre respectueuse de l’environnement, qui comprend une certaine limitation de l’impact visuel de ces dispositifs sur les paysages.

Sources : ecologique-solidaire.gouv.fr et fee.asso.fr

L’énergie houlomotrice pour la production d’une électricité durable

Categories: Tags:

L’énergie houlomotrice est considérée comme une solution d’avenir pour la production d’une électricité durable. Grâce à son grand potentiel, elle peut répondre aux enjeux de la transition énergétique et contribuer au mix énergétique mondial et français. L’énergie houlomotrice fait cependant face à plusieurs contraintes, telles que son coût élevé et son environnement difficile (conditions météorologiques, fatigue, conditions extrêmes, etc.).

Électricité : comprendre l’énergie houlomotrice

Le terme « houlomotrice » vient du fait que cette énergie est en provenance de la houle, soit à partir de vagues successives qui sont créées par le vent à la surface de la mer, et qui sont parfois transportées sur des distances significatives. Selon les experts du secteur, l’énergie houlomotrice représente un potentiel énorme dans le mix énergétique mondial, compte tenu du fait que 71 % de la Terre est recouverte par l’océan. Selon les estimations du Conseil mondial de l’énergie, l’électricité houlomotrice pourrait couvrir 10 % de la demande mondiale.

Energie houlomotrice, les vagues pour produire de l electricite

La houle pour produire une électricité durable

La récupération de l’énergie contenue dans le mouvement des vagues

Actuellement, il y a de nombreux systèmes en cours de développement pour la récupération de l’énergie houlomotrice. Leur point commun est le fait qu’ils font tous usage de convertisseurs pour transformer la source énergétique en provenance des vagues en électricité.

  • La chaîne flottante articulée

La chaîne flottante articulée est pour le moment la technique la plus commune pour le développement de l’énergie houlomotrice. Ce procédé requiert l’installation de longs flotteurs alignés dans le sens du vent et perpendiculaire aux vagues. De gros câbles sous-marins sont utilisés pour les maintenir à la surface de l’eau. Lorsque les flotteurs oscillent entre eux, ils activent une turbine, ce qui permet de comprimer un fluide hydraulique.

  • Les colonnes à oscillation verticale

Les colonnes à oscillation verticales reposent sur une force centrifuge. Cette dernière est activée par une structure flottante installée à la surface de la mer, qui se compose de masselottes faisant usage de mouvements des vagues pour activer une pompe. Cette pompe fera pression sur un fluide hydraulique tout en faisant tourner une turbine qui, elle, produira de l’énergie houlomotrice avec l’aide d’un alternateur.

  • Le capteur de pression en immersion

L’énergie houlomotrice peut aussi être récupérée au travers d’un capteur de pression, dont le fonctionnement repose sur l’immersion d’un système ancré sur le fond marin pour capter le mouvement orbital de la houle. Ceci permet ensuite de comprimer un fluide hydraulique par un enchaînement de montées-descentes pour ainsi générer de l’énergie houlomotrice.

La houle comme source énergétique, la situation en France

D’après certaines statistiques, la capacité de production de plusieurs centrales houlomotrices dans l’Hexagone serait de 40 TWh/an, ce qui est équivalent à 4 à 5 réacteurs nucléaires. En ce moment, environ 50 projets sont en phase de test pour connaître le vrai potentiel de cette source énergétique renouvelable.