centrale francaise

Home / Archives / Tag / centrale francaise

L’énergie marémotrice, une solution durable pour produire l’électricité

Categories: Tags:

Jusqu’à 380 TWh d’électricité pourrait être produite tous les ans grâce à l’exploitation de l’énergie marémotrice dans le monde, estiment les experts. Pourtant, il existe moins de 10 centrales marémotrices dans le monde (dont l’usine de la Rance, en France). En effet, en dépit de son grand potentiel, l’énergie marémotrice est difficile à exploiter pour plusieurs raisons. En plus de coûter très cher, l’installation d’une centrale marémotrice nécessite de vastes infrastructures. La production d’électricité via cette forme d’énergie renouvelable est également soumise à des contraintes géographiques.

 

Production de l’électricité via l’énergie marémotrice : le principe

 

L’énergie marémotrice repose sur l’utilisation des mouvements de l’eau créés par les marées pour produire de l’électricité. Une centrale marémotrice comprend donc un barrage doté de turbines, dont le rôle est de capter l’énergie cinétique de la mer pendant les mouvements des marées. Pour que cette énergie soit exploitable, il est essentiel que le marnage (la différence de hauteur d’eau entre la marée haute et la marée basse se succédant) soit de 5 mètres au minimum. Une fois l’électricité produite, son voltage sera abaissé dans un transformateur, avant d’être distribué aux consommateurs pour un usage domestique.

 

Energie maremotrice, production d electricite par les marees de la Rance

L’énergie marémotrice est une source verte d’électricité

 

Avantages et désavantages de l’énergie en provenance des marées

 

Les atouts de l’énergie marémotrice pour la génération de l’électricité sont nombreux :

 

  • Étant une énergie renouvelable, l’hydroélectricité émet très peu de gaz polluants
  • Pendant les périodes de grandes crues, le barrage permet de canaliser le niveau d’eau dans l’estuaire
  • Le coefficient des marées étant connu des années à l’avance, les techniciens peuvent donc maximaliser la productivité des turbines tous les jours

 

L’énergie marémotrice comme source d’électricité présente aussi quelques désavantages :

 

  • Le barrage peut perturber l’écosystème de l’estuaire où il est construit

 

  • L’aménagement d’une usine marémotrice représente un investissement massif (celle de Sihwa, en Corée du Sud, a coûté presque 278 millions d’euros)

 

  • La production de l’électricité dépend du niveau des marées, ce qui implique qu’elle n’est pas homogène tout le long de l’année

 

Énergie marémotrice : une centrale près de la Rance, en France

 

Il existe une seule usine marémotrice en France. Elle est installée à proximité de la Rance, dans un estuaire enregistrant l’un des plus importants coefficients de marée à travers le Globe. Cette centrale est opérationnelle depuis 1966 et permet de couvrir 17 % des besoins en électricité de la Bretagne. Jusqu’en 2011, la centrale de la Rance pouvait se vanter d’être la plus grande usine marémotrice du monde, avec une puissance de 240 mégawatts. Elle a cependant été reléguée au second plan par celle de Sihwa Lake, en Corée du Sud, dont la puissance atteint les 254 mégawatts.

 

La centrale de la Rance dispose d’un barrage de 750 mètres de long, qui relie Saint-Malo à Dinard. 24 turbines « bulbes » (10 mégawatts) réversibles sont activées par la marée montante dans un sens et par la marée descendante dans l’autre. C’est comme cela que l’énergie est produite. Par la suite, ces turbines approvisionnent 24 générateurs, qui à leur tour procurent de l’électricité à quelque 225 000 personnes.